La vision de l'ABELO est une décentralisation effective au Burundi, basée sur les principes démocratiques et de bonne gouvernance permettant aux autorités locales de mieux répondre aux besoins de la population.
 
En tant qu'une association des collectivités locales, elle a pour mission de promouvoir des relations et des liens de partenariat entre ces entités locales (Communes) dans le but ultime d'assoir au Burundi un système de gouvernance locale efficiente et responsable.
 
  • Représenter ses membres qui sont les communes du Burundi et être leur porte-parole que ce soit vis-à-vis de l'autorité centrale ou des partenaires ;
  • Faire un plaidoyer en faveur du renforcement de la décentralisation ;
  • Renforcer les capacités des membres pour que les pouvoirs locaux soient à la hauteur de leur mission.
  •  
    CELEBRATION DE LA JOURNEE DE LA COMMUNE : EDITION 2019

    Depuis sa création, l’Association Burundaise des Elus Locaux (ABELO) organise annuellement une journée dédiée aux communes burundaises communément appelée « Journée de la Commune ». L’objectif de cet événement est de créer une plate-forme des communes pour l’échange d’expériences et un cadre de plaidoyer, c’est l’occasion de développer des thèmes variés relatifs à la gouvernance locale, au développement économique local, etc.

    Ainsi, pour l’édition 2019, l’ABELO n’a pas dérogé à cette tradition car elle a organisé cette journée en date du 17 mars 2020 au Centre Tereziya au chef-lieu de la Province Gitega, Capitale politique du Burundi. Le thème choisi à cette occasion est le suivant : « la localisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) à travers les plans communaux de développement communautaire (PCDC) en harmonie avec le Plan National de Développement. »
    Cet événement a bénéficié du soutien financier de VNG International et du PNUD

    Ci-dessus, Honorable Martin NITERETSE, Président de l’ABELO ouvrant les activités

    Après le mot introductif prononcé par l’honorable Martin NITERETSE, Président de l’ABELO, les activités se sont poursuivies par une série de présentations des personnes ressources accompagnées par des témoignages des acteurs communaux . Dans un premier temps, les administrateurs des communes Ngozi et Rugazi ont livré leurs témoignages sur les facteurs ayant conduit aux bonnes performances de leurs communes respectives lors de l’évaluation des performances des communes, édition 2018. Le contenu de ces deux témoignages a été amplement décrit dans un article de notre bulletin n° 21 et posté sur ce même site web.

    Ensuite le Conseiller Technique chargé des questions économiques et de Développement de la commune Itaba, Monsieur Cléophas KANTUNGEKO(ci-dessous), a partagé l’expérience de sa commune sur la mise en œuvre de l’approche « Budget Participatif ».

    Signalons, à toutes fins utiles, que l’approche budget participatif est un outil reconnu par le Gouvernement élaboré et mise à la disposition des communes un guide national pour l’élaboration du budget participatif. L’approche budget participatif consiste à impliquer la population dans la définition des priorités et la mise en œuvre et le suivi des projets de développement. C’est une étape qui précède l’élaboration du plan annuel d’investissement (PAI) et ce sont les projets mis en avant par la population qui sont consignés dans ledit PAI.
    Selon le Conseiller Technique de la commune Itaba, cette approche est utilisée depuis l’année 2012 dans leur commune et contribue à la mobilisation des ressources dans le sens que les contribuables, ayant la connaissance de la destination de leurs contributions financières, s’acquittent convenablement des impôts et taxes.

    Il a tenu à préciser que cette approche est également utilisée comme moyen de renforcer la démocratie à l’échelle locale.
    Après avoir passé en revue les différentes phases de la mise en œuvre de cette approche, Monsieur Cléophas a mis en exergue les différents projets réalisés par la commune Itaba depuis 2012 en utilisant l’approche budget participatif.
    La présentation qui a suivi était une synthèse du rapport d’une étude relative à la prise en compte du genre dans l’élaboration et la mise en œuvre des PCDC. Cette présentation a été faite par Monsieur Anselme BANYIYEZAKO(ci-dessous), le consultant qui a réalisé cette étude.

    Dans son exposé, le consultant a mis en évidence les données chiffrées sur la place des femmes et des jeunes dans le processus d’élaboration et de mise en œuvre des PCDC à travers les différents organes communaux de prise de décision que sont les comités de développement collinaire (CDC), les conseils collinaires, les Equipes Communales de planification (ECP), les Comités communaux de Développent Communautaire (CCDC), les Conseils communaux (CC) ainsi que les bureaux des conseils communaux (BCC).
    Ces données ont été collectées dans les 5 provinces de Kirundo, Makamba, Rumonge, Rutana et Ruyigi qui constituent la zone d’intervention du Programme d’Appui à la Décentralisation et au Développement Economique Local, un Programme mis en œuvre par le Gouvernement en partenariat avec l’ABELO et financièrement appuyé par le PNUD.
    Les chiffres ainsi mis en évidence ont montré que dans l’ensemble, les femmes et les jeunes sont très peu représentés dans ces organes, d’où la nécessité de renforcer les capacités des communes dans le domaine de l’inclusion sociale.
    S’en est suivi une présentation sur le développement économique local avec ses outils de mise en œuvre que sont l’intercommunalité et le partenariat public-privé. Monsieur Herménégilde GAHIMBARE, représentant l’Agence d’Appui à la Réalisation des Contrats de Partenariat Public-Privé (ARCP) en sigle, a partagé le contenu de la loi n°1/14 du 27 Avril 2015 révisée le 19 Juillet 2019 portant Régime Général des Contrats de Partenariat Public-Privé.

    Il a expliqué que les activités de l’ARCP s’inscrivent dans le cadre global des Objec-tifs du Développement Durable (ODD) et du Programme National de Développement (PND) et que l’approche PPP est un des mécanismes de financement des infrastructures selon le principe de gagnant-gagnant. Les communes gagneraient donc à faire usage de cette approche qui est porteuse de beaucoup d’opportunités et d’avantages.

    En guise d’exemple, l’Administrateur de la commue Busiga, Monsieur Joseph NAHI-MANA a livré le témoignage que sa commune a pu se construire un marché (le marché de Mihigo) grâce au partenariat public-privé. L’Administrateur communal de Mwumba, Monsieur Emmanuel NDAYIZEYE a, quant à lui, révélé dans son témoi-gnage que l’unité de transformation de tomates a été installée dans sa commune grâce à la coopération avec la Commune voisine de Nyamurenza. Mais également, la gestion de cette unité a été confiée à une coopérative sous forme de partenariat public-privé.(ci-dessus la photos des deux Administrateurs debout côte à côte)

    Le dernier exposé a été fait par Monsieur Jean-Michel NKENGURUTSE, envoyé du Ministère des Finances, du Budget et de la Coopération au Développement Econo-mique qui a entretenu les participants sur l’alignement des PCDC sur les Objectifs de Développement Durable (ODD) et le Plan National de Développement (PND).
    Après avoir tracé l’historique des systèmes de planification au Burundi, Monsieur NKENGURUTSE a insisté sur le caractère interactif entre les trois outils et a interpel-lé les communes à veiller à la cohérence de leurs PCDC avec le PND et les ODD.

    Les activités de la Journée de la Commune se sont poursuivies dans les Forums des Administrateurs région par région et les différents intervenants sont passés dans chaque forum pour donner la lumière chaque fois que cela leur était demandé.

     
     
     
    EVENEMENTS
    AVIS DE RECRUTEMENT

    Avec l’appui financier de VNG International dans le cadre du Programme IDEAL (Inclusive Décisions at Local level), l’Association Burundaise des Elus Locaux (ABELO), en collaboration avec le Ministère de l’Intérieur, du Développement Communautaire et de la Sécurité Publique recrute un consultant/une consultante national(e) qui sera appelé(e) à réviser la quatrième édition du Manuel des Procédures Administratives et Financières (MPAF) des Communes.
    Le MPAF est un des outils de gestion des communes (...)

    Lire ...

    RESOLUTIONS DE L’ASSEMBLEE GENERALE DE L’ABELO TENUE EN DATE DU 18 MARS 2020 AU CENTRE TEREZIYA DE MUSHASHA, A GITEGA.

    En date du 18 mars 2020 au Centre TEREZIYA de Mushasha à Gitega s’est tenue une réunion en Assemblée Générale (AG) de l’Association Burundaise des Elus Locaux (ABELO en sigle). Les points suivants étaient inscrits à l’ordre du jour :
    1. Présentation et approbation du rapport annuel 2019 de l’ABELO, 2. Approbation des Commissaires aux Comptes, 3. Présentation et approbation du rapport annuel 2019 des commissaires aux comptes, 4. Présentation et approbation du plan d’actions 2020, 5. Présentation et (...)

    Lire ...

    CELEBRATION DE LA JOURNEE DE LA COMMUNE : EDITION 2019

    Depuis sa création, l’Association Burundaise des Elus Locaux (ABELO) organise annuellement une journée dédiée aux communes burundaises communément appelée « Journée de la Commune ». L’objectif de cet événement est de créer une plate-forme des communes pour l’échange d’expériences et un cadre de plaidoyer, c’est l’occasion de développer des thèmes variés relatifs à la gouvernance locale, au développement économique local, etc.
    Ainsi, pour l’édition 2019, l’ABELO n’a pas dérogé à cette tradition car elle a (...)

    Lire ...

     
     
     

    Rohero I
    Chaussée du P.L.Rwagasore
    Galerie les ARCADESI


    +(+257) 22273193
    Fax: (+257) 2227343438


    info@abelo.bi
    Connexion
    Utilisateur
    Mot de passe
     
     
    Recherche
     
     
    Copyright ABELO, Tous Droits Réservés
    Liens    
     
    By PTN