La vision de l'ABELO est une décentralisation effective au Burundi, basée sur les principes démocratiques et de bonne gouvernance permettant aux autorités locales de mieux répondre aux besoins de la population.
 
En tant qu'une association des collectivités locales, elle a pour mission de promouvoir des relations et des liens de partenariat entre ces entités locales (Communes) dans le but ultime d'assoir au Burundi un système de gouvernance locale efficiente et responsable.
 
  • Représenter ses membres qui sont les communes du Burundi et être leur porte-parole que ce soit vis-à-vis de l'autorité centrale ou des partenaires ;
  • Faire un plaidoyer en faveur du renforcement de la décentralisation ;
  • Renforcer les capacités des membres pour que les pouvoirs locaux soient à la hauteur de leur mission.
  •  
    PARTENARIAT ABELO-COCAFEM : ENSEMBLE POUR LA PROMOTION DE LA PARTICIPATION ACTIVE DE LA FEMME AUX INSTANCES DE PRISE DE DECISIONS AU NIVEAU LOCAL.

    Dans le cadre de la promotion de la gouvernance inclusive à travers la participation politique de la femme/fille dans les instances de prise de décision, la Concertation des Collectifs des Associations Féminines de la Région des Grands Lacs, « COCAFEM/GL » en partenariat avec l’Association Burundaise des Elus Locaux(ABELO) et le Réseau des Femmes Elues Locales(RFEL) de l’ABELO ont organisé un atelier de coaching des femmes élues pour influencer la participation de la femme au niveau de la communauté de base.

    Cet atelier s’est déroulé en date du 11 octobre 2019 à l’hôtel La Détente, et a vu la participation des femmes élues communales des communes Gitega, Giheta et Bukirasazi de la province Gitega ; Muyinga , Gasorwe et Giteranyi de la province Muyinga ; Kirundo et Vumbi de la province Kirundo. Ces huit communes constituent la zone d’intervention du projet « Every Voice Counts » exécuté par la cocafem en partenariat avec Care International Burundi. Certains membres des conseils communaux des communes de la Mairie de Bujumbura ont également été conviés à cette activité.

    Rappelons au passage que la COCAFEM est un réseau sous régional créé en 2001. Elle est composée de 11 collectifs des femmes : 3 au Burundi (CAFOB, RFP et DUSHIREHAMWE), 5 en RD Congo (CAFED, CFPD, CONAFED, COFAS et UFCOD) et 3 au Rwanda (PRO FEMMES TWESE HAMWE, YWCA/Rwanda et RRP+). Ces 11 collectifs regroupent ensemble 1.861 Associations œuvrant à la base dans les trois pays. Son siège social est à Bujumbura, au Burundi.

    Dans son mot de bienvenue, Madame Nicole NYANGOLO, chargée de Programme à la COCAFEM s’est beaucoup réjouie de faire cause commune avec l’ABELO et son Réseau des Femmes Elues Locales, pour agir en synergie afin de contribuer à rehausser le niveau de participation de la femme aux instances de prise de décision au niveau local.
    Sous un ton de plaidoyer, Madame NYANGOLO a également mis en exergue les obstacles majeurs à la participation active des femmes aux instances de prise de décision. Elle a entre autre souligné le manque de motivation et de confiance en soi, le faible niveau d’instruction, le faible pouvoir d’achat, le poids de l’autorité maritale pour n’en citer que ceux-là.

    Lui emboîtant le pas, Madame KAYITESI Odette, Présidente du Réseau des Femmes Elues Locales(RFEL) de l’ABELO a d’abord adressé ses sentiments de gratitude à l’endroit de la COCAFEM pour ce début de partenariat entre les deux organisations en faveur de la participation de la femme aux instances de prise de décision. Ayant fait le même constat quant aux obstacles à la participation de la femme, Madame Kayitesi a lancé un appel très pressant aux femmes à prendre conscience du rôle considérable de la femme dans la vie socioéconomique du pays.

    Elle a renchéri en disant que ce rôle mérite d’être considéré à sa juste valeur par le relèvement du niveau de participation de la femme aux instances de prise de décision. Elle a ainsi demandé aux femmes de prendre leur destin en mains en se préparant activement et sérieusement aux prochaines échéances électorales. Elle les a notamment conseillées de se soutenir et de se faire confiance mutuellement afin d’obtenir des résultats positifs escomptés.

    Elle terminé son propos en exprimant son souhait de voir le partenariat entre l’ABELO/RFEL et la COCAFEM se pérenniser et se consolider afin de créer des synergies stratégiques en faveur de la participation plus accrue de la femme aux instances de prise de décision.

    La séance s’est poursuivie par une présentation faite par Madame NDAYIHEREJE Caritas, Trésorière Générale de l’ABELO. Dans sa communication, Madame Ndayihereje a mis en exergue les chiffres faisant étant des inégalités entre les hommes et les femmes dans les conseils communaux et collinaires. Il est ressorti des chiffres que le quota constitutionnel de 30% des femmes est respecté au strict minimum dans les conseils communaux mais que par contre la sous-représentation des femmes dans les conseils collinaires est drastiquement exagérée en raison de l’absence de la base légale régissant cet échelon administratif. D’où la nécessité d’une vaste campagne de plaidoyer en vue de combler ce vide juridique.

    Cette présentation a été suivie par une série d’échanges et réflexions en groupes et en plénière au cours desquelles les femmes ont fait part des défis majeurs auxquels elles font face dans leurs localités respectives et ont proposé des voies de sortie sous forme de proposition de plan d’actions dont la mise en œuvre sera assurée avec l’appui de la COCAFEM en collaboration avec l’ABELO/RFEL.

     
     
     
    EVENEMENTS
    L’ABELO DE PLUS EN PLUS ENGAGEE DANS LA PROMOTION DU GENRE

    Dans le cadre de la mise en œuvre de sa stratégie genre, l’Association Burundaise des Elus Locaux (ABELO) a organisé du 24 au 27 septembre, au Chef-lieu de la Province Gitega, un atelier de formation sur « le genre et leadership » à l’endroit des membres de son Comité Exécutif et des membres du Comité National du Réseau des Femmes Elues Locales (RFEL). Cette activité a bénéficié de l’appui technique et financier de la GIZ, à travers son Programme d’Appui à la Décentralisation et à la Lutte contre la (...)

    Lire ...

    L’ABELO POURSUIT LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DE SES MEMBRES : ATELIER DE FORMATION SUR UNE APPROCHE INCLUSIVE DE LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES LOCALES

    La gestion des ressources, des charges et des comptes des collectivités publiques locales sera bonne et recommandable si les bénéficiaires des services délivrés sont impliqués dans tout le processus de prise de décision partant de la définition des priorités jusqu’au suivi et évaluation de la mise en œuvre des politiques. Le programme IDEAL de VNG International mis en œuvre par l’association des communes du Burundi (ABELO) vient de boucler le processus de planification pluriannuelle dans les huit (...)

    Lire ...

    JOURNEE DE LA COMMUNE, EDITION 2018 : LES COMMUNES ONT BEAUCOUP APPRIS ET ONT PRIS DES ENGAGEMENTS FERMES

    En date du 27 mars 2019, l’Association Burundaise des Elus Locaux (ABELO) a réédité sa tradition en organisant la Journée de la Commune, comptant pour l’édition 2018. Les cérémonies de cette journée ont été solennellement ouvertes par le Secrétaire Permanent au Ministère de la Décentralisation et de la Réforme Institutionnelle, Monsieur Pontien HATUNGIMANA, après le mot introductif prononcé par l’Honorable Martin NITERETSE, Président de l’ABELO.
    Les cérémonies de cette Journée ont été marquées par une série (...)

    Lire ...

     
     
     

    Rohero I
    Chaussée du P.L.Rwagasore
    Galerie les ARCADESI


    +(+257) 22273193
    Fax: (+257) 2227343438


    info@abelo.bi
    Connexion
    Utilisateur
    Mot de passe
     
     
    Recherche
     
     
    Copyright ABELO, Tous Droits Réservés
    Liens    
     
    By PTN