La vision de l'ABELO est une décentralisation effective au Burundi, basée sur les principes démocratiques et de bonne gouvernance permettant aux autorités locales de mieux répondre aux besoins de la population.
 
En tant qu'une association des collectivités locales, elle a pour mission de promouvoir des relations et des liens de partenariat entre ces entités locales (Communes) dans le but ultime d'assoir au Burundi un système de gouvernance locale efficiente et responsable.
 
  • Représenter ses membres qui sont les communes du Burundi et être leur porte-parole que ce soit vis-à-vis de l'autorité centrale ou des partenaires ;
  • Faire un plaidoyer en faveur du renforcement de la décentralisation ;
  • Renforcer les capacités des membres pour que les pouvoirs locaux soient à la hauteur de leur mission.
  •  
    FORMATION DES EQUIPES COMMUNALES DE PLANIFICATION. L’ABELO S’Y IMPLIQUE ACTIVEMENT DANS SA ZONE D’INTERVENTION

    Dans la plupart des communes burundaises, les Plans Communaux de Développement Communautaires 2ème génération sont arrivés à terme ou presque. Le moment est donc venu de procéder à l’élaboration des PCDC 3ème génération. Dans ce contexte, l’Association Burundaise des Elus Locaux (ABELO) est en train d’appuyer ce processus dans les six communes de la province de Bururi et deux communes de la province de Rutana à savoir Bukemba et Gitanga.

    A cet effet, l’ABELO a organisé du 16 au 20 et du 23 au 27 juillet 2018 deux sessions de formations à l’intention des équipes communales de planification des communes concernées sur les différents outils de collecte de données primaires au niveau communautaire. Les équipes communales sont composées par les services techniques déconcentrés de l’Etat oeuvrant au niveau communal , certains cadres communaux et les acteurs d’autres acteurs identifiés en fonction du rôle qu’ils jouent dans le développement de la commune.

    La formation a consisté à former quelques membres de l’ECP sur les outils de la méthode accélérée de recherche participative(MARP). A cet effet, les participants ont pris connaissance des techniques et des modes d’utilisation des différents outils de la MARP qui sont :
    -  Les interviews semi- structurée
    - La carte du milieu ou le schéma du territoire : vise à tester le niveau de connaissance du milieu par la population.
    -  Le diagramme de Venn : vise à identifier les différents acteurs de développement intervenant sur a colline et à détecter le niveau d’interaction entre ces derniers. Il permet d’explorer les problèmes organisationnels et les relations entre l’extérieur et la communauté.
    -  Les calendriers saisonniers : sert à révéler les contraintes et les opportunités des membres de la communauté en fonction des périodes de l’année
    -  La marche de traverse(Transect) : au cours d’une marche sur une certaine distance d’un terroir, faire des interviews avec la population sur un sujet donné. Cela permet à l’animateur communautaire de compléter ses connaissances sur le terroir
    -  Classification par paire : matrice permettant de mesurer le poids d’un problème au niveau de la communauté
    -  Arbre à problèmes : dessin (arbre) : permet de mettre en exergue les liens entre les causes et les conséquences d’un problème : le tronc : problème, racines : causes ; branches : conséquences
    Dans la foulée, les participants ont également eu droit à une séquence complémentaire sur concepts de gouvernance inclusive participation citoyenne qui supposent la prise en compte des avis des différentes couches de la population avec un accent particulier sur les femmes et les personnes vulnérables.
    Ces séances ont été couronnées par l’élection des nouveaux comités collinaires de développement communautaire(CDC)

    Ces deux sessions ont chaque fois été complétées par des séances pratiques d’expérimentation au cours desquelles les équipes d’animateurs choisis parmi les participants à la formation ont procédé au diagnostic participatif sur deux collines choisies à cet effet. Les consultations ont consisté à collecter des informations auprès des populations des deux collines en suivant les différentes étapes telles apprises en session théorique
    L’évaluation de cette session test a révélé que les deux équipes ont globalement bien suivi toutes les consignes et les techniques apprises. Bien des leçons ont été tirées de cette expérience. Elles permettront aux différentes équipes d’améliorer leurs prestations lors des diagnostics proprement dits.
    Cette activité s’inscrit dans le cadre du Programme Inclusive Decisions at Local Leve(IDEAL) en sigle exécuté en partenariat entre VNG International(Agence de Coopération des Communes néerlandaises) sur financement du Ministère des Affaires Étrangères du Royaume des Pays-Bas

     
     
     
    EVENEMENTS
    L’ASSOCIATION BURUNDAISE DE ELUS LOCAUX(ABELO) , 10 ANS D’ EXISTENCE : LE BILAN EST LARGEMENT POSITIF

    Le 28 juin 2018, l’Association Burundaise des Elus Locaux a célébré le dixième anniversaire de son existence. L’événement s’est déroulé au chef lieu de la province de Ngozi, à l’hôtel INARUNYONGA MUSEUM. Pour rappel ,l’ABELO a été créée le 28 mai 2008, lors d’une assemblée générale constituante tenue à Ngozi et qui avait réuni toutes les 129 communes du pays.
    Lors de cette journée commémorative, l’ABELO n’a pas fait cavalier seul. Des personnalités de marques ont fait le déplacement pour la soutenir. Il faut (...)

    Lire ...

    FORMATION DES EQUIPES COMMUNALES DE PLANIFICATION. L’ABELO S’Y IMPLIQUE ACTIVEMENT DANS SA ZONE D’INTERVENTION

    Dans la plupart des communes burundaises, les Plans Communaux de Développement Communautaires 2ème génération sont arrivés à terme ou presque. Le moment est donc venu de procéder à l’élaboration des PCDC 3ème génération. Dans ce contexte, l’Association Burundaise des Elus Locaux (ABELO) est en train d’appuyer ce processus dans les six communes de la province de Bururi et deux communes de la province de Rutana à savoir Bukemba et Gitanga.
    A cet effet, l’ABELO a organisé du 16 au 20 et du 23 au 27 (...)

    Lire ...

    Le Conseil Consultatif du Programme IDEAL tient sa 2ème réunion ordinaire

    C’était en date du 24 avril 2018, au chef-lieu de la commune Matana que le Conseil Consultatif du Programme "Inclusive Decisions At Local Level"(IDEAL en sigle) a tenu sa deuxième réunion ordinaire. Y ont pris part le Ier Vice-Président de l’ABELO, Monsieur Matunu Jean-Claude, la Deuxième Vice-Présidente de l’ABELO, Madame Odette Kayitesi le 2ème Secrétaire d’Ambassade des Pays-Bas au Burundi, Monsieur Wim van Doorn le Directeur-Pays du Programme IDEAL, Monsieur Volker Doop, le Directeur des (...)

    Lire ...

     
     
     

    Rohero I
    Chaussée du P.L.Rwagasore
    Galerie les ARCADESI


    +(+257) 22273193
    Fax: (+257) 2227343438


    info@abelo.bi
    Connexion
    Utilisateur
    Mot de passe
     
     
    Recherche
     
     
    Copyright ABELO, Tous Droits Réservés
    Liens    
     
    By PTN