La vision de l'ABELO est une décentralisation effective au Burundi, basée sur les principes démocratiques et de bonne gouvernance permettant aux autorités locales de mieux répondre aux besoins de la population.
 
En tant qu'une association des collectivités locales, elle a pour mission de promouvoir des relations et des liens de partenariat entre ces entités locales (Communes) dans le but ultime d'assoir au Burundi un système de gouvernance locale efficiente et responsable.
 
  • Représenter ses membres qui sont les communes du Burundi et être leur porte-parole que ce soit vis-à-vis de l'autorité centrale ou des partenaires ;
  • Faire un plaidoyer en faveur du renforcement de la décentralisation ;
  • Renforcer les capacités des membres pour que les pouvoirs locaux soient à la hauteur de leur mission.
  •  
    L’INTERCOMMUNALITE AU BURUNDI : COMMENT FAIRE ? LES COMMUNES S’INTERROGENT

    La piste illustrée ci-contre relie les communes Cankuzo et Cendajuru. Elle est en très mauvais état et les autorités des deux communes ont senti la nécessité de la
    réhabiliter en mutualisant leurs ressources.
    Par leurs délibérations respectives en effet, les conseils communaux des 2 communes ont adopté le projet et l’ont érigé en projet d’intercommunalité.
    Mais le manque de ressources financières n’a pas permis la réalisation du projet pour l’année en cours de 2017.

    Hormis le manque de ressources financières, les 2 communes avaient aussi buté sur la question de de procédure à suivre, malgré l’existence du Décret règlementant l’intercommunalité au Burundi.

    Interrogés à ce sujet, le Conseiller chargé des questions administratives et sociales et celui en charge des questions économiques et du Développement de la commune Cendajuru ont affirmé n’être pas au courant du Décret règlementant l’intercommunalité.

    En effet, le projet a été noyée dans une multitude de projets( construction du stade de Cankuzo, construction de l’hôpital de Mishiha, réhabilitation de la piste Cankuzo –Mishiha), le tout sous une « convention » unique d’intercommunalité regroupant toutes les communes de la Province de Cankuzo. Ladite convention prévoyait la libération par les communes concernées des parts égales de contribution au titre de financement de l’ensemble de ces projets. Il faut signaler que ces contributions avaient fait objet d’une requête de la part de l’administration provinciale. Or l’article 4 du Décret n° 100/ 243 du 06 octobre 2013 portant Règlementation de l’Intercommunalité au Burundi stipule clairement que : « La coopération intercommunale se fonde sur la libre volonté des communes de s’associer et de conjuguer leurs efforts pour la réalisation d’objectifs d’intérêt intercommunal relevant de leurs attributions ». Il préconise à cet effet la mise en place d’une structure supra-communale dénommée Groupement pour la Coopération Intercommunale (GCI) chargée de gérer les ouvrages de développement convenus.

    Cette situation interpelle les autorités nationales en charge de la décentralisation à agir d’urgence pour renforcer les capacités des communes sur le concept et la pertinence de l’intercommunalité, notamment par le biais de la vulgarisation du Décret en question.

    Car au-delà de la règlementation, la coopération intercommunale repose sur le principe de solidarité, .étant entendu qu’aucune commune ne peut se suffire à elle seule et que certains projets territoriales des communes initiatrices. La loi communale l’explique si bien en son article 7(alinéa 2) en ces termes :

    « Dans le but de promouvoir le développement économique et social des communes sur des bases tant individuelles que collectives et solidaires, les communes peuvent coopérer à travers un système d’intercommunalité. »

     
     
     
    EVENEMENTS
    JOURNEE DE LA COMMUNE, EDITION 2018 : LES COMMUNES ONT BEAUCOUP APPRIS ET ONT PRIS DES ENGAGEMENTS FERMES

    En date du 27 mars 2019, l’Association Burundaise des Elus Locaux (ABELO) a réédité sa tradition en organisant la Journée de la Commune, comptant pour l’édition 2018. Les cérémonies de cette journée ont été solennellement ouvertes par le Secrétaire Permanent au Ministère de la Décentralisation et de la Réforme Institutionnelle, Monsieur Pontien HATUNGIMANA, après le mot introductif prononcé par l’Honorable Martin NITERETSE, Président de l’ABELO.
    Les cérémonies de cette Journée ont été marquées par une série (...)

    Lire ...

    ELABORATION PCDC 3ème GENERATION : LES PROCESSUS EST TRES AVANCE DANS LA ZONE DU PROGRAMME " IDEAL"

    Dans le cadre du processus d’élaboration des Plans Communaux de Développement Communautaire (PCDC) 3ème génération, l’Association Burundaise des Elus Locaux (ABELO) a organisé les ateliers de réflexions et de discussions thématiques du 5 au 7 mars 2019 (pour les communes Bukemba – Gitanga - Rutovu – Bururi) et du 12 au 14 mars 2019 (pour les communes Mugamba-Matana-Songa -Vyanda ). Tous ces ateliers se sont déroulés au chef-lieu de la province Rutana. Ces ateliers ont réunis les acteurs des 6 communes (...)

    Lire ...

    L’ABELO CONTINUE SUR SA LANCEE DE RENFORCER LES CAPACITES DES ACTEURS LOCAUX : ORGANISATION D’UN ATELIER DE FORMATION SUR LA GOUVERNANCE , LE LEADERSHIP ET LA CARTE DE SCORE COMMUNAUTAIRE

    Dans la droite ligne de ses activités de renforcement des capacités des acteurs locaux, l’Association Burundaise des Elus Locaux a organisé , du 17 au 21 décembre 2018 un atelier de formation à l’endroit de certains acteurs communaux des 6 communes de Bururi et de Bukemba et Gitanga de la province Rutana. Les catégories concernées étaient : les Conseillers techniques chargés des affaires administratives et sociales, les agents d’état civil, les représentantes du forum des femmes, les représentants des (...)

    Lire ...

     
     
     

    Rohero I
    Chaussée du P.L.Rwagasore
    Galerie les ARCADESI


    +(+257) 22273193
    Fax: (+257) 2227343438


    info@abelo.bi
    Connexion
    Utilisateur
    Mot de passe
     
     
    Recherche
     
     
    Copyright ABELO, Tous Droits Réservés
    Liens    
     
    By PTN