La vision de l'ABELO est une décentralisation effective au Burundi, basée sur les principes démocratiques et de bonne gouvernance permettant aux autorités locales de mieux répondre aux besoins de la population.
 
En tant qu'une association des collectivités locales, elle a pour mission de promouvoir des relations et des liens de partenariat entre ces entités locales (Communes) dans le but ultime d'assoir au Burundi un système de gouvernance locale efficiente et responsable.
 
  • Représenter ses membres qui sont les communes du Burundi et être leur porte-parole que ce soit vis-à-vis de l'autorité centrale ou des partenaires ;
  • Faire un plaidoyer en faveur du renforcement de la décentralisation ;
  • Renforcer les capacités des membres pour que les pouvoirs locaux soient à la hauteur de leur mission.
  •  
    LES COMMUNES ET LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL : QUELQUES INITIATIVES A ENCOURAGER

    Expérimentation de l’approche partenariat public-privé

    La province de Ngozi a été construit en partenariat entre la commune et les opérateurs économiques de la place . La commune a mis un terrain à la disposition des commerçants et a construit quelques échoppes et quelques hangars en guise de modèle. Les commerçants ont, à leur tour, aménagé et exploité les espaces marchands selon des modalités de paiement convenues entre eux et la commune.
    Ce partenariat s’avère être mutuellement avantageux dans la mesure où, outre la mise en location des échoppes et d’autres espaces marchands, la commune perçoit des taxes sur les activités, tandis que les commerçants et les autres opérateurs engrangent des revenus issus de l’exercice de leurs activités lucratives. Les communes auraient donc tout intérêt à nouer et à structurer des partenariats avec le secteur privé qui est un véritable moteur du développement économique local.

    Communautés d’Épargne et de Crédit Interne( CECI)/ ou Savings and Internal Lending Communities (SILC)

    Au même marché de Masanganzira se développe un autre type d’activité économique à savoir les “Communautés d’Épargne et de Crédit Interne( CECI)/ ou Savings and Internal Lending Communities (SILC)”.
    Il s’agit des groupes de personnes (dont le nombre maximal est de 25) qui décident de mettre en commun de l’argent pour constituer un fonds destiné à prêter aux nécessiteux qui en feraient la demande. Ce fonds provient des cotisations hebdomadaires dont le montant varie en fonction des capacités financières de chaque membre de la SILC.
    Au cours d’une année, tout membre de la SILC qui le desire peut contracter un petit credit equivalent à 3 fois le montant dont il dispose dans le fonds, avec un taux d’intérêt très réduit et convenu(environ 3%) et remboursable dans un délais de 3 mois maximum . Les fonds générés par les interêts sont ensuite rajoutés au capital en cours de fluctuation
    A la fin de l’année, les membres de la SILC se partagent intégralement le montant disponible et reprennent le cycle l’année suivante.
    Ainsi, à la fin de l’année 2016, plus d’une dizaine de groupements/SILC du marché de Masanganzira ont pu rassembler et partager une somme dépassant 300.000.000 frs bu.
    Selon les propos concordants de l’administration communale et des membres des SILCS rencontrés sur place, ce système a beaucoup contribué à l’accroissement du pouvoir d’achat des membres des SILCS avec tout ce que cela a comme impact positif sur la vie des familles ainsi que d’autres effets d’entraînement au niveau de la communauté.
    Eu égard à cette masse monétaire en circulation, les membres des SILC, en collaboration avec l’administration communale envisagent de monter une institution de micro-finance. L’administration communale est actuellement à la recherche d’informations à cette fin. Une infrastructure a d’ailleurs été prévue dans les enceintes du marché pour abriter cette institution.

    Voies d’accès et épargne, des options privilégiées par la commune Isare pour la promotion économique

    La commune Isare est située à 20km de la Capitale Bujumbura. C’est une localité montagneuse mais à vocation hautement agricole. C’est également une région qui regorge d’ouvriers de divers calibres(maçons, menuisiers, plombiers, soudeurs etc.) constituant une main d’ouvre importante pour la capitale Bujumbura..Selon Monsieur NIYONKURU Gilbert, Administrateur communal d’Isare, l’agriculture, la main d’œuvre et la proximité de la commune avec la ville de Bujumbura constituent des atouts importants pour le développement économique de la commune .

    Décrivant la manière dont la commune essaye d’exploiter ce potentiel économique, l’Administrateur communal fait l’analyse suivante : les agriculteurs ont besoin d’acheminer leurs marchandises sur le marché tant local que dans la ville de Bujumbura. Pour cela ils ont besoin des voies de communication pour acheminer leurs produits jusqu’aux différents points de vente. De même, les ouvriers qui ramènent de l’argent des chantiers de Bujumbura et de la localité ont besoin d’épargner une partie de leurs revenus. C’est sur base de ces constats que les priorités de la commune en matière économique ont été orientées dans deux secteurs à savoir la construction des pistes rurales et l’implantation d’une institution de micro-finance (COOPEC).
    L’Administrateur communal précise qu’actuellement toutes les collines de la commune sont dotées des voies d’accès.

     
     
     
    EVENEMENTS
    L’ASSOCIATION BURUNDAISE DE ELUS LOCAUX(ABELO) , 10 ANS D’ EXISTENCE : LE BILAN EST LARGEMENT POSITIF

    Le 28 juin 2018, l’Association Burundaise des Elus Locaux a célébré le dixième anniversaire de son existence. L’événement s’est déroulé au chef lieu de la province de Ngozi, à l’hôtel INARUNYONGA MUSEUM. Pour rappel ,l’ABELO a été créée le 28 mai 2008, lors d’une assemblée générale constituante tenue à Ngozi et qui avait réuni toutes les 129 communes du pays.
    Lors de cette journée commémorative, l’ABELO n’a pas fait cavalier seul. Des personnalités de marques ont fait le déplacement pour la soutenir. Il faut (...)

    Lire ...

    FORMATION DES EQUIPES COMMUNALES DE PLANIFICATION. L’ABELO S’Y IMPLIQUE ACTIVEMENT DANS SA ZONE D’INTERVENTION

    Dans la plupart des communes burundaises, les Plans Communaux de Développement Communautaires 2ème génération sont arrivés à terme ou presque. Le moment est donc venu de procéder à l’élaboration des PCDC 3ème génération. Dans ce contexte, l’Association Burundaise des Elus Locaux (ABELO) est en train d’appuyer ce processus dans les six communes de la province de Bururi et deux communes de la province de Rutana à savoir Bukemba et Gitanga.
    A cet effet, l’ABELO a organisé du 16 au 20 et du 23 au 27 (...)

    Lire ...

    Le Conseil Consultatif du Programme IDEAL tient sa 2ème réunion ordinaire

    C’était en date du 24 avril 2018, au chef-lieu de la commune Matana que le Conseil Consultatif du Programme "Inclusive Decisions At Local Level"(IDEAL en sigle) a tenu sa deuxième réunion ordinaire. Y ont pris part le Ier Vice-Président de l’ABELO, Monsieur Matunu Jean-Claude, la Deuxième Vice-Présidente de l’ABELO, Madame Odette Kayitesi le 2ème Secrétaire d’Ambassade des Pays-Bas au Burundi, Monsieur Wim van Doorn le Directeur-Pays du Programme IDEAL, Monsieur Volker Doop, le Directeur des (...)

    Lire ...

     
     
     

    Rohero I
    Chaussée du P.L.Rwagasore
    Galerie les ARCADESI


    +(+257) 22273193
    Fax: (+257) 2227343438


    info@abelo.bi
    Connexion
    Utilisateur
    Mot de passe
     
     
    Recherche
     
     
    Copyright ABELO, Tous Droits Réservés
    Liens    
     
    By PTN